Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Brice Noval

  • Journal 23

    TONKIN

     

    j'ai vécu quelques mois

    à Villeurbanne en 1970

    dans le quartier du Tonkin

     

    près de la place Rivière

    où se tenait alors

    le marché aux puces

     

    un ami de mon père

    m'avait loué une petite baraque

    coincée entre 2 autres similaires

    avec un jardin

    à l'arrière

     

    une sorte de bungalow

    rudimentaire et délabré une bicoque

    de plain-pied et sans étage

    promise à une proche

    démolition

     

    juste 2 pièces en enfilade

    une cuisine une chambre

    et une cave très humide

    à laquelle on accédait

    par une trappe dans le plancher

     

    je pouvais pisser dans l'évier

    de la cuisine

    pour le reste il fallait

    traverser le jardin

    pour gagner une cabane en planches

    qui faisait office de cabinet

     

    je ne me souviens plus

    de l'adresse exacte

    et je ne saurais la retrouver

     

    la baraque a été rasée

    par les bulldozers

    et la rue elle-même

    qui s'appelait je crois

    rue Charles-Lyonnet

    a disparu

     

    le quartier ayant été entièrement

    redessiné

    dans une vaste opération

    de rénovation urbaine

     

    je suis donc incapable de localiser

    l'endroit précis où je demeurais

    ni d'effectuer le moindre

    pèlerinage

     

    mis à part des souvenirs

    et de vagues images mentales

    il ne me reste rien de ce séjour

    dans l'ancien Tonkin

    aucun courrier

    aucune quittance

    aucune facture

    attestant de ma présence

    en ces lieux

    et de la présence même

    de ces lieux

     

    c'est à se demander si tout cela

    a bien existé

     

    j'en suis moi-même réduit

    à me croire

    sur parole

     

    Lien permanent Catégories : Journal 0 commentaire
  • Journal 22

    PREUVE CONTRAIRE

     

    j'ai conservé

    un très vieux passeport

    à la couverture bleue

    établi le 11 décembre 1972

    par la préfecture du Rhône

    et revêtu d'un timbre

    fiscal de 50 francs

     

    un document officiel

    couvert de visas

    et de tampons

    à l'entrée à la sortie

    de territoires lointains

    qui donnent à certains

    de mes souvenirs

    date certaine

     

    ainsi d'un voyage

    au Mexique

    et au Guatemala

    en juillet 1975

     

    j'étais persuadé

    d'y avoir été plus

    tôt

    j'aurais dit 73 à la limite

    74

     

    mais la mémoire joue

    des tours

    la mémoire retouche

    le temps

     

    Lien permanent Catégories : Journal 0 commentaire
  • Une publication dans Lichen n° 17

    Le texte "Coureur cycliste" est publié dans le numéro 17 de la revue en ligne LICHEN (août 2017).

    COUREUR CYCLISTE

     

    Lien permanent Catégories : Publications 0 commentaire
  • Journal 21

    LETTRES DE REFUS

     

    si 1 à 2 mois

    après un envoi de manuscrits

    aux principaux éditeurs

    de Paris et d'ailleurs

     

    tu reçois une lettre à l'en-tête

    d'une prestigieuse maison

    d'édition inutile

    de l'ouvrir

     

    c'est forcément une réponse

    négative

    une circulaire impersonnelle

    t'informant que ton manuscrit

    n'entre pas dans le cadre

    de ses collections

    ou que son programme éditorial

    est bouclé

    pour les 2 ans à venir

    blablabla

    et cetera

     

    une réponse positive viendra

    toujours par téléphone

    dans les 15 jours

    si tu as pris soin

    de joindre tes coordonnées

    complètes

     

    mais statistiquement

    tu as 1 chance

    sur 1000

    de réussir

    (comme au tirage

    du loto)

     

    et 999 chances

    sur 1000

    de collectionner

    les lettres de refus

     

    ceci dit rien ne t'empêche

    d'envoyer ton manuscrit

    de façon anonyme

    sans indiquer ton adresse postale

    sans adresse mail

    sans numéro de téléphone

    fixe ou mobile

     

    et d'imaginer que l'éditeur

    enthousiaste

    cherche à contacter

    l'auteur

    de cette œuvre géniale

    pour la publier au plus vite

     

    il engage les plus fins

    limiers

    pour te retrouver

    des Sherlock Holmes

    des Hercule Poirot

    des Colombo

    qui recherchent des empreintes

    digitales sur l'enveloppe

    ou tentent de déterminer

    de quel bureau de poste

    a été expédié

    ton courrier

     

    mais tu as bien brouillé

    les pistes

    et les détectives

    les plus aguerris

    se casseront les dents

    sur cette énigme

    ils ne te débusqueront

    jamais l'éditeur

    faute de recueillir ta signature

    au bas d'un contrat en bonne

    et due forme

    en 2 exemplaires

    ne pourra pas te publier

    ni se faire des couilles

    en or

    avec ton chef d'œuvre

    ah il est bien puni

    le salaud

     

    Lien permanent Catégories : Journal 0 commentaire
  • Journal 20

    MA VOCATION D'ÉDITEUR

     

    depuis que je vis à la campagne

    dans une grande maison

    en pierres

    avec une vraie cheminée

     

    mes manuscrits

    ne suffisent plus

    pour allumer le feu

     

    je compte devenir

    éditeur de poésie

    pour en recevoir

    massivement

    de la part de jeunes poètes

    naïfs

    et de vieux poètes

    obstinés

     

    « la maison ne reçoit pas

    de manuscrits par mail »

    prendrai-je soin de préciser

    sur mon site d'éditeur

     

    soucieux d'emmagasiner

    des kilogrammes

    de papier imprimé

    dont je compte faire

    un feu de joie

     

    les poètes devraient me remercier

    pour cet autodafé

     

    leurs manuscrits brûlés

    atteindront une forme

    de perfection

     

    qui leur était inaccessible

     

    car on n'y trouvera plus rien

    à corriger

     

    Lien permanent Catégories : Journal 0 commentaire
  • Une publication dans Le Capital des mots

    5 de mes textes paraissent dans la revue en ligne tenue par Eric Dubois, Le Capital des mots.

    Roulette russe, et autres textes

     

     

    Lien permanent Catégories : Publications 0 commentaire
  • Journal 19

    FIN MARS

     

    encore une belle journée

    en perspective

    qui s'annonce

    improductive

     

    le ciel et la lumière

    t'appellent

    au dehors

     

    tu pourrais te contenter

    de profiter

    de cette magnifique matinée

    ensoleillée

     

    pour te promener

    dans les rues claires

    de la ville

    ou gagner

    la campagne proche

    qui explose

    au printemps

     

    mais tu as ce besoin

    indécrottable

    de rester dans cette chambre

    derrière la fenêtre

    fermée

    et rivé à cette table

     

    pour tracer des lignes

    dérisoires

    à l'encre noire

    laisser une trace

    de ta pauvre existence

    de ce que tu crois être

    ton être

    original

     

    comme si tes mots

    portaient ton ADN

    alors que les mots sont

    à tout le monde

    qu'ils vont

    avec tout le monde

     

    comme si tu ne savais pas

    que dans le meilleur

    des cas

    il ne restera rien

    de toi

     

     

    Lien permanent Catégories : Journal 0 commentaire